Rechercher

Dimanche 14 décembre 2014 7 14 /12 /Déc /2014 10:12

P1110316

 

Prendre le temps une fois le monde couché, de laisser le bleu scintiller dans l'arbre.

Publié dans : Les petites choses - Ecrire un commentaire - Voir les 3 commentaires
Samedi 13 décembre 2014 6 13 /12 /Déc /2014 18:19

P1110314

[On the beach, I. Kraemer - 4.5 pelotes Angel, Debbie Bliss - aig. 5]

Publié dans : Du fil et des aiguilles - Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Dimanche 30 novembre 2014 7 30 /11 /Nov /2014 17:28

P1030607Parfois nous prenons un petit-déjeuner, parfois non. Parfois nous goûtons. Parfois nous sommes juste gourmands. Après de multiples recettes testées et éprouvées, je viens de trouver l'équilibre parfait pour mon palais, en termes de saveur et de consistance. Et à en croire le niveau dans le bocal, je ne suis pas la seule...

 

Au seuil du chemin, avoir confiance.

Publié dans : Cuisine - Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Dimanche 30 novembre 2014 7 30 /11 /Nov /2014 11:32

P1030605

[3 pelotes de Muze, aig. 8]

 

Publié dans : Du fil et des aiguilles - Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Dimanche 23 novembre 2014 7 23 /11 /Nov /2014 18:39

P1030596bUn week-end en famille élargie, la joie de se retrouver, la joie d'accueillir et de parcourir Lyon dans la douceur et les fous rires.

 

A bientôt M.

Publié dans : Les petites choses - Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Samedi 22 novembre 2014 6 22 /11 /Nov /2014 18:57

Au phare, vous devez faire un rapport quotidien. Vous remplissez chaque jour une page du livre de bord, vous consignez ce qui s'est passé, comme pour prouver que la vie continue.

P1080238b

[Venise, sept. 2012]

Publié dans : Lectures - Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Samedi 22 novembre 2014 6 22 /11 /Nov /2014 06:26

20141014 123758bA Janus, il n'y a aucune raison de parler. Des mois entiers peuvent s'écouler sans que Tom entende le son de sa propre voix. Il sait que certains gardiens mettent un point d'honneur à chanter, comme on ferait tourner un moteur pour vérifier qu'il est en état de marche. Mais Tom trouve une certains liberté dans le silence. Il écoute le vent. Il observe les moindres détails de la vie sur l'île.

 


Publié dans : Lectures - Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Jeudi 20 novembre 2014 4 20 /11 /Nov /2014 20:25

20141011 094941 LLS2(...)

Il commence à mettre en place sa routine. Le règlement stipule que, chaque dimanche, il doit hisser le pavillon, ce qu'il ne manque jamais de faire, dès le réveil. Il procède de même chaque fois qu'un "navire de guerre", comme le règlementle stipule encore, croise au large de l'île. Tom connaît des gardiens de phare qui jurent dans leur barbe devant cette contrainte, mais il éprouve un certain bien-être à se conformer à cet ordre. C'est un luxe que de faire quelque chose qui n'a pas d'utilité pratique : le luxe de la civilisation.

(...)

Publié dans : Lectures - Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Jeudi 20 novembre 2014 4 20 /11 /Nov /2014 06:30

(...)

Il prit une plume et nota dans le grand livre de bord relié de cuir : "Ai allumé à 17h09. Vent nord/ nord-est 15 noeuds. Temps couvert, orageux. Mer à 6." Il ajouta ensuite ses initiales "T.S." Son écriture allait reprendre l'histoire là où Whittnish l'avait laissée quelques heures plus tôt, et Docherty avant lui - il faisait maintenant partie de cette chaîne ininterrompue des gardiens de la lumière.

(...)

 

Mon journal s'appelle désormais livre de bord - même s'il n'est pas relié de cuir.

Un métier qui résonne avec celle que je suis tout au fond.

Publié dans : Lectures - Ecrire un commentaire - Voir les 3 commentaires
Mercredi 19 novembre 2014 3 19 /11 /Nov /2014 13:14

http://cdn1-new-europe1.ladmedia.fr/var/europe1/storage/images/media/photos/divertissement/culture/hokusai-1280x640/34555591-1-fre-FR/Hokusai-1280X640.jpg

 

 

(...) Pour la première fois, il prit la mesure de ce qu'il avait sous les yeux. A deux cents mètres au-dessus du niveau de la mer, il était fasciné par la chute vers cet océan qui venait s'écraser contre la falaise en contrebas. L'eau jaillissait telle de la peinture blanche, aussi épaisse que du lait, et l'écume disparaissait parfois assez longtemps pour révéler l'immensité d'une sous couche d'un bleu profond. (...)

 

J'étais allongée près de lui, à regarder jouer les couleurs et les textures, dans un silence fracassant.

Publié dans : Lectures - Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés