Avant

23 mars 2014 7 23 /03 /mars /2014 17:14

P1020493bUn week-end spectaculaire.

Vendredi soir une faille s'est ouverte et nous fumes époustouflés. Pendant 3h40 les comédiens ont déclamé, chanté, joué autour des thèmes de l'urbanisme, de l'argent roi, de la réappropriation des friches, de l'humain. Extraordinaire feuilleton théâtral dont nous comptons bien voir la suite (malgré la chaleur de la grande salle).

Samedi soir "Kyss Mig - Une histoire suédoise", une pépite émotionnelle, lumineuse, et visuelle : l'histoire d'une famille recomposée, d'une femme, un histoire de connaissance de soi et de choix.

Dimanche matin, les Halles Paul Bocuse, où nous fûmes tous les quatre tentés par bien des mets...Nous nous sommes arrêtés pour découvrir le jambon ibérique pata negra. Le porc pata negra a une robe noire, il se nourrit de glands (bellota) de chênes ; il est élevé en liberté, en Espagne, et il y en a aussi, je crois, dans les Pyrénées. Pour accompagner cette découverte j'avais choisi un verre de vin rouge qui s'est révélé très fruité, le "Carmelo rodero roble".

 

Repost 0
16 mars 2014 7 16 /03 /mars /2014 16:50

2014-03-06 10.52.37Dans ma cuisine, fondue dans une daube à la provençale, mixée dans des barres de céréales maison (dans le four), en miette sur des carrés coco-framboise (en train de refroidir).

Près de moi quand avec le soleil je range différemment la cuisine.

Au bout de mes doigts qui tricotent le fil de coton bleu jean pour devenir un cardigan ajouré.

Sous ma peau qui se gorge du soleil et dans mon rire quand je lis certains passages de "Knitting yarns" ce matin, en terrasse au café du coin.

Dans mes yeux qui choisissent avec soin anémones et renoncules pour fleurir la maison.

Repost 0
16 mars 2014 7 16 /03 /mars /2014 10:29

http://ecx.images-amazon.com/images/I/51OTAs4FGlL.jpgAprès les librairies, voici les expériences de différents écrivains avec le tricot, compilées dans un recueil qui offre aussi des modèles. Parfait mélange, dans la langue de Shakespeare.

Repost 0
Published by eb - dans Lectures
commenter cet article
26 février 2014 3 26 /02 /février /2014 16:30

2014-02-24 07.26.55C'était en septembre dernier, à Berlin. J'étais bien décidée à me lancer dans la lecture dans la langue de Shakespeare, qui m'avait jusqu'alors toujours tenue en échec (et j'avais peu persévéré, je dois bien l'avouer). J'étais motivée, et je voulais de Berlin rapporter aussi un morceau de sa gastronomie. Sur les conseils de deux amies berlinoises nous avons découvert la librairie Dussmann dans le quartier Mitte, et c'est cet ouvrage que j'ai glissé dans mes bagages. A chaque fin de chapitre une recette, celle que Luisa évoque au milieu de son histoire, depuis son enfance berlinoise, puis sa jeunesse et ses débuts d'adulte à New York, pour retrouver enfin Berlin. Il y a un bout d'Italie aussi, sa maman étant italienne.

J'ai cuisiné dimanche les "braised leeks" (poireaux braisés) : les meilleurs que nous ayons jamais mangés. Je suis très motivée pour essayer d'autres plats...

Ce livre confirme encore mon amour pour ces ouvrages alliant histoire personnelle et cuisine.

 

Luisa tient aussi un blog. C'est d'ailleurs ainsi que tout a commencé...

 

[Piètre qualité de la photo, prise dans le TGV lundi matin avec un smartphone]

Repost 0
Published by eb - dans Lectures
commenter cet article
20 février 2014 4 20 /02 /février /2014 20:36

P1100322bCeux qui y rentreraient s'y sentiraient chez eux. Attenant à la librairie il y aurait un café. Au-dessus des boiseries de la façade, peintes en vert vénitien, le nom de la librairie, composé des prénoms de mes deux grands-mères. Il y aurait des notes épinglées sur un mur, au-dessus d'une table avec une vieille machine à écrire. Des fauteuils un peu partout, pour s'y affaler avec un ouvrage dans les mains. Elle serait dans le centre d'une ville, un peu difficile d'accès, car les endroits qui valent vraiment le coup sont souvent difficiles d'accès. Près de la caisse il y aurait de petites choses, comme des cubes pour créer des haïkus. Je saurai faire des emballages cadeaux, même pour le moindre petit livre, de telle sorte que l'on ait l'impression qu'il sorte d'un temple de Kyoto. Il y aurait des lectures et bon nombre de citoyens qui viendraient écouter, autour d'un bon vin chaud, de jus de fruits ou d'infusions. Aux murs des tableaux ou des photos, des tables avec des livres d'art, lourds et luxueux. Les rayonnages seraient généreusement remplis de toute sorte d'ouvrages, et je connaîtrais suffisamment bien mes clients pour savoir leur conseiller des lectures ou les orienter vers ce que j'ai aimé et qu'ils pourraient partager. Aux beaux jours, une guirlande serait suspendue, et après les lectures il y aurait un buffet. Je mettrais en relations auteurs et lecteurs.

Repost 0
20 février 2014 4 20 /02 /février /2014 20:26

En mettant bout à bout tous les passages qui m'ont touchée, toutes les descriptions de lieux ou d'ambiance que j'imaginais si bien et dans lesquels je me sentais bien, j'ai inventé la librairie que j'aimerais créer et faire vivre. Un jour, je ferai peut-être le tour des USA à travers ces quelques librairies indépendantes disséminées à travers le pays et tant aimées par des écrivains.P1100311b

En postface, l'un des auteurs évoque une librairie en ligne, A*, en comparant les modèles et en ardent défenseur de la librairie individuelle. Nous commençons à changer le monde dans lequel nous vivons en fonction de l'endroit où nous dépensons notre argent. J'en suis intimement convaincue, et c'est un vrai choix que nous faisons tous les jours depuis plusieurs années maintenant.

 

Le commerce des livres est le commerce de la vie.

Repost 0
Published by eb - dans Lectures
commenter cet article
18 février 2014 2 18 /02 /février /2014 20:18

P1100299bCe fut l'hiver des torsades. Veste torsadée, [modèle Phildar, laine Aubusson de chez Fonty, 100% mérino]. Tricotée avant le débardeur. Les entrelacs ou les courbes me rappellent les mots écrits sur le papier.

 

Et ce n'est pas terminé.

Repost 0
16 février 2014 7 16 /02 /février /2014 15:34

P1100293bEclore et oser, tenter. Envoyer trois de mes haïkus, parmi mes favoris, à la bibliothèque municipale de Lyon qui organise un tremplin poétique ouvert aux poètes amateurs et aux amateurs de poésie.

Les textes sélectionnés seront lus en public le 22 mars. Peut-être reconnaîtrai-je la musique de certain(s).

Repost 0
16 février 2014 7 16 /02 /février /2014 11:52

P1100310b

3 oeufs battus avec 100 g de sucre, 2 cuillérées à soupe d'huile d'olive et 10 cl de lait d'amande (ou tout autre lait végétal). Dans un autre saladier, 125 g d'amandes en poudre, 100 g de farine de riz complète, 2/3 de sachet de levure, 1 c. à café de canelle.

Mélanger intimement, ajouter 4 pommes coupées en lamelles. 40 mn à 170 °C dans un moule huilé.

 

Très inspirée par celui-ci.

 

Un avant-goût d'octobre.

Repost 0
Published by eb - dans Cuisine
commenter cet article
14 février 2014 5 14 /02 /février /2014 17:31

Elle portait parfois un débardeur violet, vif, sur un chemisier blanc et un jean. De mémoire il avait quelques torsades, je n'en suis plus sûre. Quand j'ai décidé de me tricoter un débardeur, en cet hiver, je l'ai imaginé violet-grisé, doux, avec de l'alpaga, et beaucoup de torsades. Le violet est la couleur de la protection.


P1100302b

P1100300b

P1100301b[Modèle Macallan, Brooklyn Tweed - Laine Lana d'Oro]

Repost 0