Avant

2 septembre 2010 4 02 /09 /septembre /2010 13:15

 

http://ecx.images-amazon.com/images/I/51aEquGvnJL._AA115_.jpgPasser quelques soirées à Shanghaï au sein d'une cité située au coeur de la ville. Je suis entourée de ses habitants. J'écoute les histoires qu'ils racontent. Tendres, caustiques, reflets du quotidien des habitants tissé avec l'Histoire de la Chine.

[Cité de la poussière rouge, de Qiu Xialong]

 

 

http://ecx.images-amazon.com/images/I/41mW8DfziML._AA115_.jpgQuitter la Chine pour Barcelone. S'accrocher aux 60 premières pages avant de se rendre compte que ça y est, le talent de l'auteur a fait son effet, que je ne peux plus lâcher Daniel, ni Fermin, que je veux savoir aussi quel est ce mystère autour de Julian Carax, que je veux continuer à savourer tous ces parallèles tissés entre la vie de Julian et celle de Daniel. Le matin en sortant du métro j'avais hâte de retrouver le livre. Hier soir je n'avais pas d'autre choix que de le terminer.

[L'ombre du vent, de Carlos Ruiz Zafon]

Partager cet article

Repost 0
Published by eb - dans Lectures
commenter cet article

commentaires

verveine 03/09/2010 21:03



Je me souviens aussi avoir été emportée par l'ombre du vent. C'était il y a deux étés et j'étais enceinte d'Hugo. Déjà...



Mart 02/09/2010 22:26



Zut, moi aussi j'ai lâché le second, pourtant je l'avais choisi... C'est génial de se précipiter sur son livre quand on le retrouve.



eb 03/09/2010 20:30



et tu penses le reprendre ?



claicile 02/09/2010 21:59



chouette ! heureuse qu'il t'ai plu!!!!!! bises



eb 03/09/2010 20:29



oui quel beau roman ! si bien ficelé...



catherine 02/09/2010 19:54



je n'ai pas aimé du tout le deuxième bouquin mm pas pu le finir...


 



eb 03/09/2010 20:29



j'ai failli la lâcher mais j'ai tenu bon et je ne l'ai pas regretté... bises