Avant

20 novembre 2014 4 20 /11 /novembre /2014 05:30

(...)

Il prit une plume et nota dans le grand livre de bord relié de cuir : "Ai allumé à 17h09. Vent nord/ nord-est 15 noeuds. Temps couvert, orageux. Mer à 6." Il ajouta ensuite ses initiales "T.S." Son écriture allait reprendre l'histoire là où Whittnish l'avait laissée quelques heures plus tôt, et Docherty avant lui - il faisait maintenant partie de cette chaîne ininterrompue des gardiens de la lumière.

(...)

 

Mon journal s'appelle désormais livre de bord - même s'il n'est pas relié de cuir.

Un métier qui résonne avec celle que je suis tout au fond.

Partager cet article

Repost 0
Published by eb - dans Lectures
commenter cet article

commentaires

sylvie 20/11/2014 13:48


désolée pour la faute d'orthographe de mon précédent commentaire!!

sylvie kapal 20/11/2014 13:46


..et puis j'aime bien l'idée de se connectée à celle qu'on est "au fond de soi"...

eb 20/11/2014 20:36



oui il y a parfois des choses comme ça, on sent que ça vibre...



sylvie kapal 20/11/2014 13:44


bonjour, j'ai cru comprendre un jour (sauf erreur) que vous n'aviez pas pu terminer "entre ciel et terre" je suis curieuse de savoir la raison? Bonne journée à vous

eb 20/11/2014 20:35



vous avez bien compris :-) j'ai eu du mal à rentrer dans l'histoire, je ne me suis pas attachée aux personnages...alors j'ai laissé le roman de côté. D'autres ont particulièrement adoré, je
sais, comme mon amie Verveine (blog "vers le bleu" dans ma blogroll). Une prochaine fois, peut-être...