Avant

1 février 2012 3 01 /02 /février /2012 15:09

P1000753Je cuisine avec joie souvent, plaisir, envie. Parfois je dois me forcer - à imaginer le contenu du repas. De temps en temps sans inspiration nous plongeons avec délice dans un casse-croûte fait de fromages et de salade.

Le moment de préparation est de plus en plus partagé, mes mains sont accompagnées, voire il peut être complètement délégué - ce ne fut pas facile, de cohabiter dans ma cuisine... C'est toujours un moment privilégié pour discuter.

Côté goût mes compagnons de repas ne sont pas difficiles. Et même ce qui n'est pas apprécié est mis au menu, de temps en temps, pour chatouiller les papilles, et, le goût évoluant, qui sait...

La sensibilité et la mémoire gustative sont entretenues par le jeu "devinez ce que j'ai mis dedans".

 

A deux jours d'une arrivée très attendue, je suis toujours plongée dans les livres de recettes contenant exclusivement des légumes, en évitant les arachides, avec un intérêt nutritif certain puisque ces plats constitueront aussi des déjeuners - la cantine scolaire refusant de prendre le risque de la nourrir. Je crois qu'avec Février je rentre dans une période d'intense réflexion et réalisation culinaires.

Partager cet article

Repost 0

commentaires