Avant

10 mars 2010 3 10 /03 /mars /2010 19:07
P1040983[Fleur de cognassier à l'entrée de la maison, Saône et Loire - 6 mars 2010]

* Son absence pour une semaine, qui m'emplit de vide. Vases communiquants, elle qui découvre, s'enrichit, remplit sa tête. Absence de nouvelles sur le répondeur prévu à cet effet. Toujours se dire qu'en cas de problème grave nous serions informés.
* Un retard de métro sur une ligne très fréquentée, ce soir. Une jeune femme toute petite et menue s'insère dans un espace vide alors que la rame était déjà bien trop pleine. Malgré sa finesse elle voyagea quelques minutes telle une crêpe dans une poële.
* Elle lisait assise à ma droite "L'open space m'a tuer". Elle attrape dans son sac à main de cuir naturel, tané par les années, une blague à tabac crème. Je comprends que c'en est une quand d'une pochette à fermteure éclair elle sort du papier à cigarette. Elle le remplit ensuite de tabac. Je me dis que quand je sortirai et aborderai l'escalier qui mène à l'air libre, je ne resterai pas derrière elle. Je ne veux pas me remplir les poumons de la fumée qu'elle produira.
* Sur le trajet du retour je m'arrête avec le souhait d'acheter un métrage de lin blanc - prévision d'un pantalon-jupon. Je regarde les lins qu'elle vend, étudie leur transparence. Regarde leur prix. Je me dis que cela fait très longtemps que je n'ai plus acheté de lin à broder... Ces fils de trame et de chaîne sont trop aérés pour un vêtement, dont on devinerait beaucoup trop aisément le corps plein qu'il revêt. Je patienterai et achèterai du lin pour vêtements ou ameublement, au tissage serré.
* Il y a 91 ans un petit homme naissait ; il allait devenir mon grand-père maternel. Il y a 14 ans l'arrière grand-père qu'il était devenu depuis laissait un vide physique. Il reste cependant le coeur, plein de souvenirs, plein des moments partagés, plein de ce qu'il m'a transmis.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Amélie 12/03/2010 16:22


Comme toi...
J'ai moi aussi un enfant parti cette semaine, et je m'inquiète parce qu'il neige en italie, qu'il a son blouson mais que ses chaussettes sont trop fines... pas de nouvelles non plus... En
donnais-je au même âge? Non. Bon, alors c'est que tout va bien, chaussettes fines ou pas.
Je double aussi les fumeurs(ses) dans la rue. Parfois, j'ajoute un grand geste de la main ( du genre : bouh, ça pue..;) et je milite pour les terrasses non-fumeurs. Un comble aujourd'hui.
Je fête aussi certains anniversaires secrets.
Le lin? Non, moi je l'achète tout cousu, je n'ai pas ce savoir-faire là, malheureusement.


eb 14/03/2010 16:15


des nouvelles de ma fille non, je n'en attendais pas directement (elle n'est pas équipée de mobile, le temps qu'une carte arrive, elle sera de retour, et l'achat de la télécarte n'était pas
forcément budgétairement intéressante sur son budget d'argent de poche :-) ), ce que j'attendais c'était un message sur le répondeur prévu à cet effet... il y en a eu un, le mercredi soir tard.
Depuis silence radio :-) Mais le collège aurait été prévenu de tout souci, alors...
EN matière de couture vestimentaire j'ai à mon compte plus d'échecs que de vraies réussites, mais je persévère... après une pause. On verra bien :-)


verveinecitron 11/03/2010 20:18


J'y pensais justement ce matin: le vide laissé par les grands-parents reste béant et le manque ne se comble pas...

J'adore la photo du cognassier, tellement printanière ;-)


eb 14/03/2010 16:12


vide à la heuteur de la relation particulière qui se tisse entre un petit enfant et ses grands-parents.
A Lyon les cognassiers sont déjà tout éclos...


béa 11/03/2010 15:23


Je viens de recopier du livre d'Agnès Desarthe "le remplaçant", ces quelques lignes: "Je voudraisqu'il existe un livre sur mon grand -père dans lequel tous les renseignements seraient consignés.Je
pourrais lire ce livre, j'adorerais le lire, mais c'est idiot,car c'est moi qui dois l'écrire"....
Hommage à un grand-père
et à un père aussi, dans "l'homme qui m'aimait tout bas",de Eric Fottorino..
(quoique je ne pense pas que tu sois en panne d'idées  de lecture!)
Béa


eb 14/03/2010 16:11


J'ai prévu de lire "le remplaçant" après que ma fille aînée l'ait terminé - elle l'étudie en troisième et va sous peu rencontrer son auteure :-)
J'ai noté l'autre référence aussi, je suis toujours ouverte aux idées et propositions. J'ai trop traversé de périodes pendant lesquelles je n'avais aucune idée de quoi lire.


catherine 11/03/2010 12:36


Post tout en poésie! ;)


eb 14/03/2010 16:10


merci Catherine.