Avant

21 janvier 2014 2 21 /01 /janvier /2014 20:15

http://ecx.images-amazon.com/images/I/41-MMQ55rQL._.jpgAvec la lecture de ce roman j'ai retrouvé des émotions ressenties à la lecture de "La Jeune fille à la perle", de "Coeur Cousu", à la vue de "Brodeuses", "Bright star" ou encore "Séraphine".

Il est question de lumière, même dans des romans, de couleur, et d'art, celui de la peinture, de la broderie, de la couture ou du patchwork.

 

En tournant la dernière page, j'avais décidé d'ajouter à mon projet de vie "apprendre à coudre à la main". Un geste lent, répétitif, favorisant la méditation et l'introspection.

Partager cet article

Repost 0
Published by eb - dans Lectures
commenter cet article

commentaires

Anne-So 26/01/2014 20:21


Tiens, la référence à Coeur Cousu me titille ! Je note, merci....

eb 30/01/2014 21:16



si tu le lis, tu me diras ?



isa 23/01/2014 22:28


alors je ne vais pas faire durer l'intrigue plus longtemps car elle n'a rien de poétique : je raccommodais la doublure d'une veste de ma fille avant de la donner au pressing ce soir...

isa 22/01/2014 20:51


ce nouveau livre de Tracy Chevalier me tentait, après avoir beaucoup aimé "prodigieuses créatures" du même auteur, que je te conseille ; tu as fini de me convaincre.


Et ce soir, j'ai posé mon ouvrage de couture sur les genoux pour écrire ce comm ;-)

eb 23/01/2014 19:23



ça y est il est sur ma pile !


Que couds-tu ? Un patchwork ? Tu raccomodes ? UN ouvrage rapporté d'Afrique ? Tu m'intrigues...