Avant

24 novembre 2010 3 24 /11 /novembre /2010 14:19

P1060073

 

Leur projet est né au printemps, neuf mois après leur arrivée dans la région. Les premières visites furent vaines, et la seule vieille bâtisse pour laquelle ils eurent un coup de foudre était trop onéreuse. C'est à l'automne, après une pause de quelques mois dans leurs recherches, qu'ils l'ont trouvée. La délicatesse des pierres roses de la façade, le puits, le jardin. Dans sa partie nord, l'hulidité rendait l'odeur d'humus très présente. Cette maison les attendait.

Au fil des saisons les week-ends sont l'occasion de se promener er d'admirer les pois de senteur rose dont les vrilles dessinent des motifs que l'on retrouve sur les nappes brodées. Quand  en regardant les champs alentours certains voient de la terre, des cultures, elle, elle admire le patchwork aux pièces ordonnées et aux teintes harmonieuses, les haies comme des coutures. Les sillons de la terre labourée dessinent les dents d'un peigne.

En jetant un oeil derrière elle, derrière eux, elle pense que les derniers choix qu'ils ont faits sont comme une suite de dessins, de mots, de lettres ou de chiffres qui dessinent le rébus de leur vie.

 

P1060071

Partager cet article

Repost 0

commentaires

verveine 26/11/2010 21:27



Quelle bonne idée!


Je t'avais envoyée un mail mais je crains que tu ne l'aies pas reçu...


Bon week-end!



claicile 25/11/2010 07:00



... j'adore ! ...



suzanne 25/11/2010 02:23



Très belle idée que ce patchwork à la fois crayonné et vécu, enfin, je m'exprime mal mais ce billet  me plait bien !  ...( once more !)


Suze


qui pense : vivement que j'aie du temps pour me mettre à écrire ... ce sera l'an prochain, retraite (hélas/tant mieux) !