Avant

17 novembre 2009 2 17 /11 /novembre /2009 20:35
* A 5h40, en attendant mon bus pour rejoindre la gare, l'odeur des viennoiseries de la boulangerie voisine. Elles cuisent. Je sais pourtant qu'à cette heure-là elles ne sont pas prêtes. Pour petit-déjeuner d'un croissant je dois prendre le bus de 6h10.

* A l'arrivée dans les couloirs des métros parisiens, et des grandes correspondances, d'autres odeurs - parfois nauséabondes, insupportables. Suis-je la seule à les ressentir ? J'essaie de déconnecter ce qu'elles appellent comme association, pour tenir le temps de m'engouffrer dans le dernier métro vers mon bureau - et l'air libre. Les gens autour de moi avancent, courent, se dépêchent, bousculent. Je ne me laisse plus aussi facilement qu'avant entraîner dans leur mouvement.

* Dans la rue alors que j'approche de mon bureau parisien, une mère à son enfant : "Un très bien ne vaut pas un euro." Je n'ai pas entendu la suite. J'ai imaginé que cet enfant avait demandé un euro en récompense de l'appréciation de son enseignant. Je construisais les réponses que j'aurais apportées - ici nous n'avons jamais utilisé l'argent comme motivation pour le travail scolaire.
Un "très bien", cela vaut bien plus qu'un euro, cela a une valeur inestimable. Le plaisir d'avoir su montrer que l'on avait compris la leçon, la reconnaissance, un peu de fierté, une motivation pour poursuivre, la récompense des efforts fournis...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Christine 19/11/2009 09:46


Avant j'avais tendance à émettre un jugement sur le travail des enfants : "c'est bien, c'est pas bien" puis j'ai réfléchi à ce que je disais et j'ai arrêté. Maintenant j'essaye de voir comment
il/elle se sent et je leur dis "tu dois être fier(e) de toi" lorsque je sais qu'ils ont fourni un gros effort ou bien "tu dois être déçu" si la note est en dessous de leurs espérances...


eb 19/11/2009 22:14


ici : comme toi !


verveinecitron 18/11/2009 15:58


J'ai connu un élève à qui ses parents donnait un euro pour qu'il accepte de se lever et d'aller en cours...


eb 18/11/2009 20:17


ils étaient en avance par rapport aux idées gouvernementales.
En dehors de mon désaccord de principe, mais je ne connais pas la situation de cette famille, et sans doute avaient-ils essayé les autres leviers de motivation auparavant, cela a-t-il fonctionné ?
Cet enfant fut-il assidu ? A-t-il pu avoir un cursus scolaire serein ?


catherine 18/11/2009 13:10


Ca me fait penser à mon neveu qui est en CP: il rapporte à la maison un 9/10 en dictée. ma soeur le félicite lui dit que c'est très bien et lui "mais non maman tu as pas le droit de dire ça c'est
pas possible 9/10 c'est pas très bien non franchement tu peux pas dire ça maman"!
J'adore les propos des gosses moi!:)


eb 18/11/2009 20:15


des notes dès le CP, ça me choque... enfin bref le pb n'est pas forcément là. Exigeant avec lui même ce jeune-homme...