Avant

1 mai 2012 2 01 /05 /mai /2012 13:42

Quelques centaines de mètres à pieds sur une avenue que je ne connaissais pas, ses immeubles, les terrasses de café, la voie de tram, quelques rue condamnées, et tous nous marchions dans la même direction.

Attendre au soleil au milieu de ce groupe grossissant, ce monde partout. Non, nous ne sommes pas seuls. 


Je retrouve ainsi la même énergie générée par le groupe que je pouvais ressentir quand, adolescente, je rejoignais tous ces autres jeunes catholiques de Gironde pour les marches nocturnes lors des nuits pascales.

 

P1000940

P1000941

P1000943

Merci L. et V.

Partager cet article

Repost 0

commentaires