Avant

26 novembre 2009 4 26 /11 /novembre /2009 15:22
Il y a indéniablement une chose que je ne pourrai oublier, que je ne pourrai réfuter, plus tard, c'est combien mes trajets de TGV m'auront permis de lire encore plus. C'est un fait, très positif...

C'est ainsi que cette semaine j'ai terminé "Un roman français" de F. Biegbeder, prêté par Juliette bien avant qu'il ne soit prix Renaudot - sans ce prêt je n'aurai jamais lu ce roman, ne serait-ce que par le côté people de l'auteur. Je l'avais débuté puis abandonné après quelques pages au profit d'autres dont l'écriture m'emporte dès les premières lignes. Juliette m'en a reparlé, et elle a su trouvé les mots pour attiser ma curiosité. Je l'ai donc repris dès le début. Ce n'est pas un roman attachant. Au début les allers-retours entre sa garde à vue et son enfance me pesaient, puis finalement ils sont devenus plus logiques à mes yeux. On chemine avec lui qui retrouve petit à petit les bribes de son enfance. Dans le dernier tiers du roman, il y a un déclic qui se produit. Il devient plus proche de ce que nous sommes, plus "humain". Je reste donc sur une note positive.

Mercredi je rends à Juliette ce roman terminé dans le train le mardi soir. Et dès mercredi matin, toujours dans le train, j'entame un roman que je me réservais depuis longtemps - et Juliette me l'a apporté mardi. Je ne l'avais pas acheté, je le regardais puis le reposais, certaine qu'il m'absorberait toute entière - et je repoussais ce moment. Comme si je gardais en réserve le moment fort qu'il m'offrirait une fois que je le lirai.
Il s'agit "D'autres vies que la mienne" d'E. Carrère. Les mots me manquent tellement ce roman est touchant, dur par les situations décrites mais doux de tout l'amour et de toute l'humanité des personnes qui le jalonnent, qui le structurent... Un roman extraordinaire et bouleversant, et vrai. Un de ceux que j'emporterai sur une île déserte.

Partager cet article

Repost 0
Published by eb - dans Lectures
commenter cet article

commentaires

catherine 28/11/2009 15:18


dis moi il est bien les larmes de tarzan??
bisous bon we!


eb 28/11/2009 19:10


je le commence juste, pour le moment c'est très léger en surface (rencontre) avec de vraies difficultés actuelles juste dessous (mère célibataire avec deux enfants, travail à temps
partiel)


Amélie 27/11/2009 15:08


J'aime que les obligations de la vie me donnent, à leur façon, du temps pour lire. Toi le train, moi les longues heures d'attente que je passe au Conservatoire de musique pendant mes enfants
exercent leurs talents... C'est une façon de reprendre, de se réapproprier, le temps qui nous était volé...


eb 27/11/2009 20:08


très jolie leçon :-)


Chrichrine 27/11/2009 14:06


Isa, je squatte le blog d'Emmanuelle, mais je te conseille de lire "Petit éloge de la rupture" de Brina Svit, en folio. Je l'ai beaucoup aimé et l'ai trouvé parfait pour le train...


eb 27/11/2009 20:07


j'aime que ce blog soit un salon où l'on cause, j'aime voir les liens se nouer sous mes yeux, ici. Cela me montre que vous vous y sentez bien, et que l'on y partage de petites choses
douces.


isa 26/11/2009 22:19


D'ailleurs, si tu as d'autres titres (peu volumineux) à me recommander pour les semaines à venir... je prends !


isa 26/11/2009 22:10


M'aurais-tu contaminée ? Mes trajets ne sont pas aussi rapides que ton TGV et tu as pris une belle longueur d'avance, mais hier j'ai dévoré 'No et moi' d'une traite (enfin pas tout à fait, hein,
les aléas du chemin de fer) grâce à toi. Oui, j'ai beaucoup aimé, accroché tout de suite avec les personnages, imaginé mes filles dans la situation. Je vais le faire lire à mon grand. Comme "Ulysse
from Bagdad", ce sont des livres que nos ados DOIVENT lire.
"D'autres vies que la mienne" est magnifique et positif et plein de vie malgré la tristesse de l'histoire. Pas besoin de courage à mon avis pour le lire Verveinecitron, il se lit beaucoup plus
facilement que le précédent ouvrage du même auteur.


eb 27/11/2009 20:07


pour lire dans les trains : "le mec de la tombe d'à côté", "les invités de l'île", "passagère du silence"....