Avant

8 janvier 2010 5 08 /01 /janvier /2010 21:07
P1040772 Il suffit parfois de peu pour que je me sente dépaysée.

* un thé aux épices, appelé chaï, goûté chez des amis le 1er dimanche de l'année 2010. Depuis j'en ai trouvé chez moi, et j'avoue qu'il a remplacé le oolong dans ma thermos pour le bureau. Clou de girofle, cardamome, canelle, gingembre et poivre noir, mêlés à du thé vert, me réchauffent la journée durant. Et me transporte en Inde, au Népal.

* utiliser mes chaussures de randonnée en ville, pour rejoindre mon bureau ou la gare qui me mène à Paris, de manière plus assurée qu'avec mes chaussures de cuir. J'en change pour la journée au bureau et recommence le soir. Aujourd'hui il a neigé sans discontinuer : le ciel était bas et gris, le vent et la neige fouettaient les visages. Par moment on ne distingue plus les trottoirs de la route. Joie de retrouver ce soir le balcon immaculé. La photo date de mercredi. Depuis, c'est plus haut.

* Refaire des cartons - les derniers datent d'il y a 18 mois. Je n'avais pas eu le temps d'oublier comme c'est pénible, malgré la joie que les projets d'emménagement portent en eux. Ils sont signes de changement, d'ailleurs, que nous apprivoiserons.

* Sortir au théâtre entre filles voir Mère / fille. Une heure et quart d'échanges dans une salle de bain, lieu de protection, d'interrogation sur qui nous sommes, entre une mère d'une quarantaine d'année et sa fille adolescente. Pièce mise en scène par Antonella Amirante, écrite par Laura Forti. Deux comédiennes italiennes. L'accent de l'une, qui ne trompe pas.

Voyager, par tous les moyens.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

isa 10/01/2010 08:50


Moi aussi j'ai pensé que j'avais mal lu ou mal compris... Mais alors, que d'heureux changements annoncés pour vous ! Faire les cartons pour aller vers du mieux, c'est stimulant, non ? Et puis ça
oblige à faire le tri et à ne pas s'encombrer, pour rester/repartir léger !
Tentante cette pièce de théâtre.


genevieve baumann 09/01/2010 19:23


Ravie que vous ayez découvert le tchai  et ses épices. Savez-vous qu'en Inde, si on le veut corsé (avec plus de cardamone et plus de gingembre), on réclame un "five hundred kilometer tchai" en
référence aux camionneurs qui prenaient la route pour longtemps... Le tchai leur donne, nous donne la force, et l'enthousiasme d'aller de l'avant, malgré la neige et le froid! Allez, on se souhaite
du courage, Emmanuelle!

cailloublanc


verveinecitron 09/01/2010 17:49


Ce thé doit être particulièrement revigorant par ces tempéatures polaires!!!

Je pars aussi en chaussures de rando pour aller à l'école... mais arrivée je les troque contre ma paire de pantouffles roses pour faire la classe!

La pièce de théâtre devait être très intéressante.



Virginie 09/01/2010 11:37


quel est ce thé extraordinaire ?? une marque en particulier ?
Courage pour les cartons, je suppose que comme moi, tu préfères préparer les valises pour voyager...et cette année plus qu'avant je rêve aussi de voyages, d'autres horizons, d'autres paysages..(et
d'ailleurs)


eb 09/01/2010 16:33


pas de "marque", non, j'achète mon thé en vrac auprès de différents fournisseurs : soit "Le palais des thés" (pour mon thé oolong du matin), soit "le parti du thé" (pour le chaï, le genmaïcha
ou autre), soit encore "Cha Yuan" (pour le genmicha ou autre thé vert, matcha etc.).
Voilà...


catherine 09/01/2010 10:11


Euh.. je suis perdue là! tu redéménages pour un autre appart à Lyon? pour la maison de campagne? mais je croyais qu'elle était que pour les vacances??
Bon we!
Nous aussi neige et je pense qu'on va en reprendre encore une couche auj et demain!! beau mais pénible de rouler pour aller au boulot! j'envie que tu puisses y aller à pieds toi!


eb 09/01/2010 16:35


tu es perdue parce que j'ai oublié de raconter ici la suite de nos décisions de logement... mais je vais réparer ça ! POur aller au travail, ce n'est pas à pieds non, mais pieds + 3 métros +
pieds.