Avant

22 octobre 2011 6 22 /10 /octobre /2011 11:20

Le matin je ne m'étais pas arrêtée pour fixer sur image le feu que les rayons du soleil allumaient sur les façades ocres de mon parcours. Je m'en souviens d'ailleurs encore, de cette échappée flamboyante, de la perspective des façades et des toits habillés d'antennes. Juste avant l'escalier qui débouche sur une placette aux platanes.

Le soir un rendez-vous avec une auteure, dont le premier roman, "Le coeur cousu", m'avait transportée en Andalousie, avait jeté des fils de couleur dans ma vie de brodeuse.

L'appareil photo là aussi était absent. Je peux donc compter sur ma mémoire visuelle et auditive pour entretenir la joie de cette rencontre. La lecture d'abord, par celle dont la voix est reconnaissable entre mille, Magali Bonat, lecture du début du roman "Le domaine des murmures". Le bruit du vent, le murmure des voix, c'était le violoncelle. En quelques minutes j'étais dans la forêt au dense feuillage, j'apercevais le tufeau des murs, je passais mes doigts dessus. La générosité ensuite de l'auteure qui partage la génèse de son roman. Une histoire de conte. Une histoire de personnage qui emmène l'auteure là où elle n'imaginait pas aller.

 

"Le domaine des murmures" est sur ma table de nuit.


 

Partager cet article

Repost 0
Published by eb - dans Lectures
commenter cet article

commentaires

lise 28/10/2011 17:45



sur la mienne aussi!


belle lecture...



fanny 24/10/2011 16:39



J'ai beaucoup aimé ce vendredi soir, maman ;) On se le re fera