Avant

14 août 2007 2 14 /08 /août /2007 14:09

Nous avons des vies bien différentes (célibataire / mariée, sans enfant / maman de deux filles, parisienne / banlieusarde etc.). Nous travaillons dans la même société. Une activité commune à l'heure du déjeuner nous a permis de faire connaissance, de partager des repas, de s'observer.

La confiance mutuelle est née, et avec elle la découverte d'une personnalité dont certaines facettes nous sont communes.

Mon année "hors murs" nous a donné l'occasion de tresser petit à petit une amitié qui ne demande qu'à grandir et s'épanouir.

Ces dernières semaines, à la faveur de ses congés, nous avons régulièrement déjeuné ensemble. Découvert nos affinités. Chaque repas donne lieu à un enrichissement mutuel. Chaque moment ensemble nous satisfait pleinement l'une et l'autre. Nos échanges nous font grandir. Elle sait écouter comme je sais le faire. Nous nous sentons donc l'une et l'autre écoutées avec respect et bienveillance.

Il m'est arrivé, lors de discussions, de voir les événements s'éclairer d'eux-mêmes...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Le p'tit crobard 30/08/2007 12:53

Nourris, nourris cette relation, comme elle te nourrit, et comme tu nourris cette amie inattendue. Avec l'amour qui étaye nos familles, quand celles-ci ont la chance ne se pas se déchirer, c'est le plus beau cadeau que la vie nous fasse...
Et sans trace de jalousie, je suis envieuse de cette histoire que tu nous raconte là - comprendras-tu ce que je veux dire, avec mon histoire d'envie et de jalousie ?

eb 30/08/2007 14:01

je comprends très bien ton envie, qui n'est effectivement pas de la jalousie. Et oui, ce genre de relation, c'est un vrai cadeau. Construit à deux.

Cecile 14/08/2007 20:22

Je crois qu'avec l'âge qui est le nôtre, on est encore plus en quête de Vrai, laissant définitivement les mondanités et les relations légères pour des moments qui nous pointent du doigt...Beau tressage, encore et encore !!

eb 14/08/2007 20:37

Cécile, je crois que j'ai toujours cherché, même jeune, ces relations vraies. J'apprends à apprécier aussi les relations plus légères, pour être moins frustrée, moins déçue. J'essaie d'en cerner les limites pour savoir ce que je peux apporter à ce second type de relation, et ce que je peux en attendre.