Avant

20 août 2009 4 20 /08 /août /2009 04:58
Les feuilles des hostas brunissent et se déssèchent malgré l'humidité de la terre. Hier soir l'air me brûlait le visage. Le vent chaud qui m'a fait espérer, vers 18h30, une baisse des témpératures, les nuages gris qui auraient pu annoncer un orage, en vain, il n'y a pas d'air. La vague de chaleur ne nous laisse pas de répit, les nuits sont écourtées. Nous voudrions dormir quand il est temps de se lever. L'éventail japonais offert par une amie ne me quitte pas. Décidément nos organismes ne sont pas habitués aux excès de chaleur. Hier soir j'ai commencé à broder ce qui deviendra une pochette, selon la méthode kogin (broderie japonaise au point de passé plat).

Partager cet article

Repost 0

commentaires

ChrisTine 21/08/2009 08:31

bon courage pour les fortes chaleur ! ici c'est redescendu  en dessous de 30° en fin d'aprem ! aller je t'envoie un peu de fraicheur en pensée

isa 20/08/2009 13:12

Bon courage !

eb 20/08/2009 22:33


merci Isabelle... le soir en marchant les murs des immeubles, les sols renvoient une partie de la chaleur accumulée... c'est impressionnant de longer ces murs !


claicile 20/08/2009 10:37

tout ceci doit être difficile à vivre ..........courage ma belle , bientôt la rentrée et ........l'automne ! 

eb 20/08/2009 22:32


je n'attendrai ni la rentrée ni l'automne... enfin, je supporterai s'il le faut, mais cela me semble loin. Non, je compte sur les prévisions qui annoncent une baisse demain...