Avant

1 juin 2009 1 01 /06 /juin /2009 18:09











































* Nous profitons du soleil, raisonnablement, pour prendre soin de nos peaux claires, parsemées de tâches de rousseur. Fanny a découvert que j'en avais même sur les jambes. Elle, elle porte pour la dernière année ma robe en chambray bleu de quand j'avais 7 ans. Pauline porte certains de mes vêtements d'adolescente ou de jeune adulte (ou moins jeune d'ailleurs, parfois il s'agit de vêtements assez récents).
* De grandes feuilles de basilic qui parfument de l'huile d'olive italienne (achetée en gros bidon métallique de 5L, et versée au fur et à mesure dans un huilier en terre).
* J'ai brodé quelques demi-points. Activité idéale quand il fait chaud.
* J'ai cuisiné avec amour et envie.
* J'ai sereinement eu du passage ce week-end, à la maison, des amies des filles qui se sont succédées. Nous ne sommes 4 que depuis ce midi. Maison ouverte.
* J'ai ressorti mes jupes ; heureuse de constater que malgré mon épaississement je peux encore les mettre.
* A force de parcourir certains sites, de cibler une région, je trouve une vieille ferme, en partie rénovée. Et là, pour la première fois, j'étais émue rien qu'en regardant les photos. Nous serions-nous trouvées ? Une maison qui m'émeut à ce point... Demain j'appelle pour organiser une visite. La peur au ventre que le site ne soit pas à jour (contrairement à ce qui serait indiqué). Patience. Je ne cesse de me répéter "ne brûle pas les étapes".
* J'ai été aspirée par "L'usure des jours" de Lorette Nobécourt. Et là ai largement entamé "L'office des vivants" de la talentueuse Claudie Gallay. Non, je ne taris pas d'éloge. Oui, l'écriture de cette femme me touche.
* Je suis à l'écoute de toutes mes idées, saugrenues ou pas. Parfois ça le fait rire. Je pense qu'un jour percera la bonne idée.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

verveinecitron 03/06/2009 21:42

Oh! J'avais "loupé" ce billet: une maison, c'est mon rêve!J'espère que tu nous tiendras au courant :)

eb 03/06/2009 22:04


bien sûr que je vous tiendrai au courant...


Amélie 02/06/2009 10:14

Beaucoup de choses à dire... 1) Waouh! il y a plein de choses à lire, ce matin! 2) Merci pour les conseils lecture - millénium ne m'inspire pas, pour l'instant, même si ( peut-être à cause de?!) laurent ne cesse de m'en recommander la lecture. les autres titres me tentent. 3) Le flacon d'huile au basilic, hum... Ici, les gens en recouvrent leur tartine de pain, l'huile d'olive remplace le beurre. Moi, je la réserve à la cuisine, question d'habitude, j'imagine...4) Les kilos? J'essaie de me dire qu'il faut vivre "en soi", et non pas pour l'image qu'on veut donner de soi... mais l'image doit rester raisonnable, bien sûr! 5) Je pensais être déçue par l'album d'émily Loizeau, et ne l'ai donc pas acheté: ta sélection me convainc du contraire. 6) je t'envie un peu, pour la maison... Moi, c'est mon rêve évanoui depuis que nous vivons sur la Côte d'Azur... J'espère que ta maison et toi vous êtes réellement rencontrées ( je crois à ce genre de chose) . 7) C'est vraiment l'heure que j'aille bosser... A +

Isa 01/06/2009 23:01

Une maison qui t'émeut ? je te souhaite une belle histoire d'amour ! Les rêves qui t'habitent déjà, même sans vouloir brûler les étapes, sont déjà merveilleux, non ?

MartineT 01/06/2009 22:27

Pour la vieille ferme, si tu es emballé, laisse parler tes envies.

eb 02/06/2009 20:43


les envies sont un peu émoussées, j'avoue. Ca prend de l'énergie tout cela.


MartineT 01/06/2009 22:26

pour l'épaississement dont tu parle, je crois que nous y avons toutes droit un jour au l'autre. Pour ma part, je vois que je traverse un âge charnière et ca y est, les kilos pris depuis un an ne sont pas partis. Va falloir faire attention un peu. parfois, je me dis, pas grave. L'important étant de se sentir bien dans son corps, tant pis s'il faut adapter la garde robe. Ensuite, tu auras toute les tailles à ta disposistion. bine utile au fil des ans, Crois moi.

eb 02/06/2009 20:43


Bon je croise des femmes plus âgées et maigres ou sèches, ou très menues. Donc ce n'est pas le lot de toutes !!
Je n'en fais pas une maladie, ni une obsession. C'est comme ça, voilà tout.