Avant

5 janvier 2009 1 05 /01 /janvier /2009 12:02

C'était l'un des risques que nous avions mesurés et que nous avions conscience de prendre en quittant une région adoptée depuis 14 ans pour une autre.
Il nous avait fallu du temps pour tisser un réseau social et amical enrichissant, supportant les temps de silence de chacun, les rythmes différents, les départs vers d'autres horizons de certains. Les dernières années avaient été si riches, nous avaient tant offert sur le plan amical.


Au départ il y avait eu la scolarisation des enfants et mon investissement dans la vie associative périscolaire.
Puis la création d'une association autour de la broderie.
Les collègues avec qui les affinités sont autres que liées à la seule entreprise qui nous emploie.
Les rencontres magiques de la blogosphère.
C'était là-bas.

Ici mon investissement associatif est limité du fait de mon emploi du temps. Il me permet d'être active mais ne m'autorise pas la participation aux réunions générales. De quoi élargir mon champ. J'attendrai la prochaine année scolaire.

Mes deux jours lyonnais me permettent à peine d'esquisser quelques échanges plus agréables que les échanges strictement professionnels avec l'une de mes collègues.

Ici personne ne passe à l'improviste (à part les amies de Pauline ; parce que cette solitude sociale ne concerne heureusement pas nos enfants). Et la réciproque est vraie.
La grande table de la salle à manger n'est plus le théâtre de joyeux repas partagés. Elle est annexée comme bureau. La vaisselle reste rangée. Le cristal ne tinte pas.

J'imagine que cela aura une fin. Qu'un autre réseau de proximité, de quotidien, va se tisser, petit à petit, et enrichir le premier. Que je vais devoir utiliser mes trésors de patience. Sans regret pour autant.
J'ai déjà fait l'heureuse connaissance de Dame Oiselle. J'attends le printemps.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Luc 09/01/2009 09:33

Nous étions inquiets après notre dernier déménagement. Une petite ville, nous étions loin de tout et tous. Et puis peu à peu des liens se sont formés. Nous en avons "provoqués" certains, d'autres sont venus naturellement. Et finalement, socialement parlant c'est ici que nous avons créé le plus de liens.Signe probablement que nous sommes bien où nous sommes et dans ce que nous sommes.Nous avons du temps, moins de déplacement, plus de stabilité, tout ça nous a probablement ouvert un peu plus aux autres.

verveinecitron 08/01/2009 10:39

Pour l'instant je reste calfeutrée chez moi et en sors à peine pour aller chercher le pain. (mon aînée est née en juillet et je trouve qu'un bébé l'hiver c'est tout de même plus angoissant, surtout en ce moment!)Mais lorsque les températures seront plus clémentes et que je serai mieux organisée je "monterai" à la Croix-Rousse avec plaisir pour partager un thé avec toi.

celine 07/01/2009 13:33

Je relis ton message et je pense à quelque chose d'autre. Ici , je n'ai pas ma belle vaisselle , je n'ai pas mes verres en cristal.... j'avais surement l'impression avant notre déménagement qu'ils me serviraient pas. C'est ce que je te disais cet été , en déménageant , on fait aussi le choix de vivre encore plus entre nous 4. Notre partage , notre vie est plus tournée entre nous. J'ai rencontré une autre famille française de 4 et ils vivent aussi comme nous. L'amour grandi et la plupart des conflits s'amenuisent. Je prends ça pour un point positif. Tu as la chance d'avoir une jolie famille avec des filles agréables et interessantes, alors de temps en temps , prend le temps de faire une jolie table pour eux. Une jolie table avec des fleurs un bon repas et le moral va bien. ;)))))

celine 07/01/2009 13:26

C'est vrai qu'il n'est pas facile de lier avec les autres. Je connais bien la chose. Lyon n'est pas forcement la ville ou les gens sont les plus accueillant. Il faut trouver des non-lyonnnais. Il faut aussi aller vers les autres et ce n'est pas facile et tu n'as pas non plus beaucoup de temps. Autrement je viendrai surement aussi à l'improviste cet été ;)))))avant que tu ne viennes à l'improviste chez moi ;))))))

claicile 07/01/2009 06:48

imagine dans quelques mois ............ des cours de poterie,peut-être un club avec cette marchande de laines si gentille, des stages de QI Kong, et puis et puis de nouveaux collègues à découvrir et toues ces dames de la blogosphère lyonnaises ou presque que tu va découvrir ........ il faut juste de la patience !!!!!!