Avant

3 octobre 2008 5 03 /10 /octobre /2008 19:46
La nuit est tombée quand je regagne mes pénates le vendredi soir, après trois journées parisiennes.

Je rentre et cela sent bon la soupe paysanne maison, bien chaude (j'en rêvais alors que je marchais et qu'il faisait relativement froid). Un bon dessert pour couronner le tout.

Reprendre à toute allure mes repères familiaux, les sollicitations, les récits en détail de tout un tas d'événements (ou de non événements d'ailleurs)... malgré les 2 heures de TGV, qui font rupture avec ma journée de travail, ce n'est pas toujours facile.
Je voudrais rejoindre un cocon de ouate. Je voudrais prendre le temps, alors qu'il est compté, puisque 4 jours après je repars pour 3 jours...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

la dame oiselle 06/10/2008 15:24

Oooooh, le point très positif que j'entrevois, si je peux me pemettre  : tu dois être à jour dans tes lectures au moins ! ;-p

Claire jane 06/10/2008 12:59

Bon courage pour tenir ce rythme particulier.

eb 06/10/2008 13:12


je mets un pied devant l'autre et évite de trop y penser... Merci de ta visite.


catherine 05/10/2008 14:13

Le temps que durera cette transition.. Normalement le temps que mn homme trouve lui meme un poste là bas... Je dirai le temps de la période d'essai, mais je ne sais encore de combien elle sera.. Selon la personne rencontrée la première fois elle est courte mais après.. J'en serai plus mardi... Et puis pas sure d'etre prise non plus! Bon dimanche!

verveinecitron 04/10/2008 16:18

Cela doit être dur d'être séparée de ceux qu'on aime plusieurs jours par semaine! Mais peut-être que cela te permet de réaliser à quel point ils comptent pour toi, et, sans doute, que tu profites mieux que quiconque des moments partagés.

eb 04/10/2008 18:12


Oui c'est dur. J'essaie de voir du positif dans les moments "en solo". Pas toujours évident... Heureusement des amis très chers à mon coeur m'héberge, je passe mes soirées avec eux, dans la
douceur.
Ces séparations momentanées ne m'apprennent rien de mon attachement et de mon amour pour eux. Par contre cela ne peut fonctionner que sur des bases solides, j'en conviens !


catherine 03/10/2008 23:04

Oh ce post me parle... J'ai mon fameux entretien mardi et si je décroche le poste, je serai moi aussi hors des murs du cocon conjugal du dimanche soir au mardi soir... Cette idée me hante déjà.. Même si je sais que celà sera pour un temps défini, le temps que l'homme trouve un travail là bas aussi, une histoire de disons 3 mois mais... mais...On ne peut pas tout avoir hélas donc...Mais je comprend enfin je pense, ce que tu peux ressentir!Peut etre que ces moments passés en famille sont encore plus appréciés, qu'on y met plus de choses, qu'on fait plus attention aux autres non?Bonne soirée et bon we!

eb 04/10/2008 18:10


Non on ne peut pas tout avoir. Et il faut bien mesurer le temps que dure cette période... Je ne sais pour ma part pas encore quand elle se terminera...