Avant

17 juin 2008 2 17 /06 /juin /2008 19:19
"_ Il y a des circonstances où l'on est amené à faire des choix, donc à renoncer à des choses auxquelles on tient, pour aller vers ce que l'on a le plus à coeur, dit-il le plus simplement du monde.
_ Je déteste renoncer à quoi que ce soit.
_ Si vous ne renoncez à rien, vous vous abstenez de choisir. Et quand on s'abstient de choisir, on s'abstient de vivre la vie que l'on voudrait.
Il avait dit cela doucement, avec un regard plein de bonté. Moi qui avais souvent eu l'impression qu'éviter de décider m'épargnait des souffrances, j'avais maintenant le sentiment que je contribuais ainsi à mon propre malheur."

L'homme qui voulait être heureux, Laurent Gounelle.

Touchée parce que ce texte me parle, me concerne, je pourrais me substituer à l'un des protagonistes.
Pas coulée, parce que ce passage, lu ce matin, m'a laissée sans voix : je me voyais dans un miroir, et je comprenais certains de mes mécanismes. Pas coulée, non, mais me comprenant mieux, et identifiant ainsi les leviers sur lesquels je pouvais travailler pour changer.
Donc, je suis tout sauf coulée : lucide, plus clairvoyante, et pleine d'enthousiasme. Avec le sentiment que je peux avoir confiance en moi, en nous, en mes capacités, en mes compétences.
Lecture salutaire.

Partager cet article

Repost 0
Published by eb - dans Lectures
commenter cet article

commentaires

catherine 30/06/2008 22:28

Alors comment as tu trouvé ce bouquin?????

Le p'tit crobard 18/06/2008 10:38

Beau texte, et qui doit parler à plus d'un d'entre nous... (Mais non je ne fais pas partie de ceux-là, enfin !!!)

eb 18/06/2008 20:18


j'èspère...


catherine 17/06/2008 21:47

ces phrases (entre autres) m'ont aussi beaucoup touchée... Je n'en avait pas pris conscience mais finalement je pense que souvent je me ferme des portes parce que je ne veux pas faire de choix pas perdre qq chose... Ahhh la castration chez le névrosé et toute sa problématique! ;)