Avant

3 février 2008 7 03 /02 /février /2008 19:11
Le lundi est redevenu une journée difficile à démarrer. Pas d'envie d'aller  travailler.
Elle m'a suggéré de penser à associer un plaisir à cette journée-là. M'a proposé de déplacer ma séance du jeudi soir au lundi soir.

Courte réflexion, cela ne me tentait guère. La séance du jeudi soir est une lumière qui brille dès la semaine débutée.

Nos échanges se poursuivent, et au cours d'une question liée à ma pratique sportive, je pense à mon autre activité, le stretching, que je ne peux plus suivre le jeudi midi (car réunion hebdomadaire de 12h à 13h). Et à laquelle je peux par contre m'adonner le lundi midi.

C'est donc décidé, maintenant, le plaisir du lundi ce sera 1h de stretching, à l'heure du déjeuner.
Mon sac est prêt. Mon heure est bloquée dans mon agenda.
Il faut maintenant que j'apprenne à refuser des réunions à cette heure-là, le lundi. Bloquer cette heure comme un rendez-vous professionnel...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

claicile 04/02/2008 21:14

alors ..........? cette séance ? et ce lundi noir s'est-il éclairci ?

eb 08/02/2008 21:38

je n'irai pas jusque là, mais bon...j'ai eu un moment pour moi. Je crois que c'est l'essentiel.

caco 04/02/2008 18:46

Je suis d'accord, très important le plaisir du lundi !Je suis d'ailleurs en train de chercher le mien... Ton billet me reconnecte avec ce besoin - merci ! :)

eb 08/02/2008 21:38

je me demande si je ne vais pas devoir en trouver un pour chaque jour...